Sur la Croix, Yeshoua rend son dernier souffle.
La mort l’avale comme un grand poisson avale Yonah.
 
J’appelle
dans l’oppression
vers Yhwh
et il me répond
Du ventre du shéol je crie
tu entends ma voix
Jonas 2.3
 
Dans le ventre de la mort, poitrine opprimée, les cris sortent. 
Yhwh reçoit les demandes exprimées par des cris.
 
 
 
La pierre est roulée, le souffle entre dans la tombe.
La lumière réchauffe le corps de Yeshoua.
 
En la parole, la vie
la vie, lumière des hommes
et la lumière brille à travers la nuit
la nuit ne l’a pas saisie
Jean 1.4-5
 
Dans la chrysalide, cocon à métamorphose, la parole sourd.
Yhwh trouve celles et ceux qui cherchent la parole.
 
 
 
C’est le troisième jour, Yeshoua retrouve le souffle. 
La souffrance le relâche du néant.
 
Eh bien oui
le grain de blé tombé en terre
s’il ne meurt pas reste tout seul
vous dis-je
mais s’il meurt
il donne beaucoup d’épis
Jean 12.24
 
Dans la terre intérieure, terre d’accueil, la graine est reçue.
Yhwh fait croître les graines d’espérance.
 
 
 
Il se relève, Yeshoua a le souffle court.
La faim de relation l’emmène à un repas avec ses amis.
 
Yeshoua dit à Shimôn Petros
– M’aimes-tu plus qu’eux?
– Oui, maître. Toi tu sais parce que je t’affectionne
– Nourris mes agneaux
Jean 21.15
 
Dans le dialogue, rencontre avec l’autre, l’amour se dit.
Yhwh aime au commencement.
 
 
 
Temps de l’à Dieu, les amis de Yeshoua retiennent leur souffle.
La fin est prochaine.
 
Il vaut mieux pour vous que je m’en aille
car si je ne m’en vais pas
cellui qui doit vous venir en aide ne viendra pas à vous
mais si je m’en vais, je vous l’enverrai
Jean 16.7
 
Dans la transmission, temps de passage, le Christ envoie ses apprenants.
Yhwh envoie son Souffle.
 
 
Pentecôte, naissance de l’Eglise.
Communion aux cris des esclaves.
Communion à la parole vivante.
Communion avec les graines mortes.
Communion par l’amour premier.
Communion à la table du pain et du vin.
 
Nicolas Lüthi
en communion dans le silence
 
photos de l’intérieur du temple de la Servette