… puisqu’il ne s’est pas arrêté durant l’été!
Avec une participation soutenue – tant il est vrai que les conditions de vie des personnes que nous rencontrons dans ce cadre sont, malheureusement, relativement invariables.
Les diverses séquences café – vestiaire – douche & lessive – cuisine – prière de midi – repas en commun se poursuivent donc, mais avec du nouveau!
Oh, du nouveau qui pointe à peine le bout de son nez, un léger frémissement – mais c’est dans l’air et cela ce sent: suite à nos divers contacts, et aussi l’annonce à l’issue du culte, des personnes membres de notre communauté régionale commencent à venir 1) voir ce qui se vit, et surtout 2) offrir leur présence… et aussi des offrandes sous forme d’aliments, d’habits, ou même de machine à café, flambant neuve, reçue ce matin, offerte par un couple de paroissiens!!
Alleluia! Petit à petit, la jolie croissance initiée se poursuit…
La rudesse de certaines situations aussi. Avec des demandes incessantes, et lancinantes, d’aide matérielle. C’est également vrai. Et extrêment usant, vu que nous ne sommes pas, fondamentalement, un centre d’aide matérielle. Ni un bancomat!
Mais le Seigneur fait avec qui nous sommes, et je crois que les vocations, les charismes et les ministères se complètent: en lien avec Linda Chabal, Faly et Jean-Marie, Laurent Extermann veille au(x) relais institutionnel(s). En collaboration étroite avec Ines Calstas, qui officie aussi comme « agent de médiation » par rapport aux inombrables tracas administratifs et policiers rencontrés par nos hôtes! Et pour ma part, je suis plutôt « à l’hôtellerie et à la chapelle », à savoir: à veiller au bon déroulement de la tablée de midi, et à ouvrir l’espace liturgique où tous pourront venir se poser quelques instants, et chercher une Paix et un Appui qui traversent tout…
L’éclat des regards et des visages au sortir de la prière est toujours assez impressionnant.
Comme le fait que, à l’issue de l’office, nous nous embrassons pour échanger la Paix du Christ.
Et bien ce contact-là en dit plus, à sa façon, sur l’accueil mutuel qui nous est permis, que de longs discours….